Interview Florence OLMI

Florence Olmi est mosaïste, installée depuis plus de quatorze ans en Aveyron. Collaborant à la création d’œuvres originales avec KCP, elle nous raconte son parcours et son rapport à la mosaïque, technique aux multiples facettes. Portrait d’une artiste accomplie.

Pouvez-vous nous présenter votre travail et votre parcours en quelques mots ?

Je suis mosaïste autodidacte. Cela fait maintenant plus de vingt ans que je pratique. Je vends et j’expose mes créations, mais je travaille également sur commande. Dans ces cas-là, je réponds à des visuels existants ou je les crée de toutes pièces – que ce soit pour des entreprises ou des particuliers. J’apprécie notamment la mosaïque en volume et je m’intéresse beaucoup aux formes sphériques ou cubiques, en ce moment. J’ai, par exemple, réalisé deux fauteuils clubs dernièrement, dont le support est en polystyrène, et qui peuvent donc aller dehors.

Votre travail semble très protéiforme…

Oui… Je crée des enseignes de magasins, des logos d’entreprises, des crédences de cuisine, des décors de salle de bains – mais également des choses plus originales, qui se prêtent à une mosaïque fine et précise – que ce soit en céramique, en pâte de verre ou en verre de vitrail.

« La mosaïque est assez méconnue - on en a parfois une image un peu rétrograde, un peu vieillotte, associée aux loisirs créatifs. Quand je dis que je suis mosaïste, les gens s’imaginent que je ne fais que des miroirs pour la salle de bains ou des dessus de table - alors qu’on réalise tellement de choses différentes, de l’objet utilitaire à l'œuvre d’art !  »

Florence OLMI

Vous utilisez donc des tesselles issues de différents matériaux ?

J’utilise souvent le même verre que pour les vitraux. Le Bob Marley que j’ai réalisé pour KCP, par exemple, est en verre et en émaux de Briare – une céramique émaillée qui vient de Briare, dans le Loiret. C’est une vieille fabrique de céramique française qui fait ça. Mais je travaille aussi la pierre, le marbre… plein de choses différentes en fait !

Comment avez-vous croisé le chemin de Albert Koski et de Xavier Bouré ?

Je les ai rencontrés par l’intermédiaire de Boris Demczuk, qui réalise des inclusions en résine pour KCP. Boris pratique aussi en Aveyron et lorsque Xavier Bouré lui a demandé s’il connaissait une mosaïste, il a d’emblée pensé à moi. Je lui ai montré différentes choses que j’avais pu faire dans l’esprit de ce qu’il recherchait – tant au niveau des matières que des couleurs. Ils sont ensuite venus me rencontrer à Rodez avec Albert Koski l’année dernière, et ils ont eu un véritable coup de cœur pour l’atelier.

Combien de temps vous faut-il pour réaliser une œuvre telle que le Bob Marley ?

Là, on est sur 80 à 100 heures de travail (rires) ! Il y a beaucoup de temps consacré à la recherche de matériaux – l’orange en particulier est très compliqué à trouver. Les mosaïstes doivent se cantonner à ce qui existe déjà, c’est complètement différent d’un peintre qui peut mélanger et travailler ses couleurs à sa guise. La seconde difficulté découle de l’hétérogénéité des plaques de verres, qui sont très différentes les unes des autres – cela nécessite donc des ajustements constants. Il y a du temps passé là-dessus, mais il y a aussi énormément de temps de découpe.

« Chaque pièce est découpée à la main. Quand il y a des petits arrondis, des petits accrocs, mon travail s’apparente vraiment à de la sculpture. Je réalise tout cela à l’aide d’une petite pince.  »

Florence OLMI
Capture d’écran 2022-07-18 à 11.34.20 AM

Le temps de découpe dépend donc du degré de détail du motif ?

Oui, et en particulier pour cette œuvre car le modèle est assez fin. Il y a beaucoup de détails, notamment pour le visage. Le travail de découpe et de position est donc plus long pour des œuvres comme celle-ci que pour des choses plus rectilignes. Mon temps de travail dépend toujours beaucoup de la finesse et de la sinuosité du motif.

« J’ai hâte de voir naître de nouveaux projets avec KCP et de travailler sur différents motifs des 70’s et 80’s !  »

KCP Arts réalise des œuvres originales à la demande, dans différents formats et sur différents supports. N’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de vos envies !